fbpx

mars 11, 2020

La technique des pros pour un discours fluide

by Maïka Billard

Est-ce que vous avez déjà eu à faire un discours ? Vous avez déjà vécu le trac, l’angoisse, la langue qui fourche, l’impression de marcher sur un fil de fer sans filet ni harnais de sécurité…

Un discours raté, des opportunités manquées

Clairement, vous sentez bien que savoir parler en public est une compétence utile qui vous fait défaut. Clément, votre homologue masculin au bureau, est tellement plus à l’aise que vous… et vous voyez bien qu’il brille plus et qu’on lui offre plus d’opportunités que vous pour prendre des dossiers intéressants et porteurs pour la suite de sa carrière. D’ailleurs, l’an dernier vous aviez été soulagée qu’il vous propose de se faire le rapporteur de votre travail commun devant l’AG… avant de vous rendre compte que depuis qu’il a brillé sur l’estrade, il est plus reconnu que vous par les collègues des autres services.

C’est donc décidé, vous ne voulez plus passer à côté de la prochaine opportunité. Mais que ce soit pour le pot de départ de votre assistant.e ou carrément sur la scène de l’Assemblée générale de l’asso dans laquelle vous êtes engagé.e, l’angoisse est la même. Le trac, la langue qui fourche, la voix qui tremble. Tout le monde vous regarde, vous êtes le centre de l’attention et vous ne savez pas bien comment vous en sortir dignement.

Écrire et parler ou le télescopage de deux faux amis

Une première fois, vous aviez lu votre papier tout le long et vous ne vous êtes pas senti.e naturel.le au moment de lire votre texte. La fois suivante, vous aviez préparé des « EdL » comme une pro, mais vous avez parlé tellement vite que personne n’a vraiment compris ou retenu ce que vous disiez. Et puis vous avez eu impression de bafouiller tout le long avec des « euuuuhhh » et autres tics de langages (« et donc », « du coup », « et alors »).

Bref, vous avez un peu tout essayé et pourtant c’est toujours la même angoisse… la boule au ventre, les mains qui tremblent. Vous avez bien essayé de travailler sur votre confiance en vous, et puis sur votre voix ou votre souffle, mais ça ne donne pas de résultats probants.

Un discours n’est pas une prise de parole en public comme une autre, il faut bien le dire.

L’audience s’attend à une intervention bien préparée et c’est ça qui nous met dedans. Il faut que ça soit fluide, propre, élégant… alors on essaye de rédiger chaque phrase en essayant d’y mettre un peu de style, d’être un peu littéraire. Mais ça manque de naturel, c’est statique et plat… parce qu’on ne parle pas comme on lit.

Mais comment font donc tou.te.s ces artistes qui nous disent qu’ils sont paralysés par la peur alors que rien ne transparaît quand on les voit à l’écran ?

Le concept du « texte oral » réconcilie l’écriture et la parole

La solution c’est un hybride entre le texte rédigé et les listes à puces ou le plan détaillé. Ce qu’il faut, c’est un texte que l’on peut lire, mais qui doit avoir été écrit pour être lu à l’oral.
Et quand on est là, assis.e devant son ordinateur à penser à ce fichu discours, on a bien du mal à se rendre compte de ce que ça donne à l’oral. On est déjà bien concentré.e sur le fond et sur ce qui est attendu dans les messages… alors, se préoccuper en plus du rendu est un exercice délicat.

Heureusement, il y a quelques petites astuces que la technologie moderne nous aide à bien mettre en place.

Je vous montre comment on écrit un texte oral ?

5 étapes pour un discours bluffant

  1. La première étape vous est familière si vous avez déjà lu l’article sur les présentations orales, il s’agit de préparer des « éléments de langage ». Vous faites un plan détaillé enrichi de listes à puces.
  2. Quand vous avez rassemblé toutes vos idées, déroulez votre présentation à voix haute… en parlant à une application de dictée vocale. Personnellement, j’utilise Voice Notebook. Ne vous préoccupez pas de lui, faites votre présentation à l’oral comme cela vous vient, il prend tout en note (tics de langage compris) !
  3. Quand vous avez fini, exportez le texte « tapé » par l’appli dans votre traitement de texte et retravaillez à partir de cette base. Il y aura évidemment des fautes, des mots qui auront mal été compris et donc mal retranscrits (quand je lui dis « je suis Maïka Billard », l’appli tape « Je suis un mec à billard »… mouais, mouais, mouais), mais une fois que vous aurez rétabli le sens dans tout ça… vous aurez une magnifique base de discours « en langage parlé », avec vos tournures de phrases naturelles, celles avec lesquelles vous êtes à l’aise à l’oral, pas de jolies phrases bien équilibrées pour un roman. Ça vous aidera aussi à repérer vos tics de langage et à les éliminer plus facilement.
  4. Vous n’avez plus qu’à mettre en page pour que ce soit lisible de loin (posé sur une table ou un pupitre, on se souvient qu’il est préférable de ne rien avoir dans les mains), en taille 14 ou 16 avec de grands interlignes. Aérez vos paragraphes, mettez des repères de couleur pour marquer des pauses de respiration.
  5. Et évidemment, répétez, répétez, répétez !

Déroulez le tapis rouge et allumez les projecteurs…

Résultat le jour J ? Même stressé.e et tremblant.e, vous avez un débit fluide parce que vous avez déjà votre texte « en bouche ». Vous pouvez poser votre texte sur le pupitre ou la table qui est devant vous et le lire mot à mot puisqu’il est fluide et naturel à l’oral. Ce sont vos mots et les tournures de phrases qui vous sont familières.

Vous serez sûrement stressé.e, mais cela se verra moins, vous ne chercherez pas vos mots, vous saurez où marquer une pause, vous paraitrez plus à l’aise. Et même si vous
lisez, votre ton sera plus naturel.

Saisissez le micro et lancez-vous !

Vous avez désormais une technique imparable pour prononcer un discours fluide. Donc, n’hésitez plus à saisir les opportunités de prise de parole en public… vous pourrez  désormais jouer à armes égales avec votre collègue Clément et prendre les devants pour vous proposer de faire le prochain discours pour une assemblée générale ou même
pour un pot de départ.

Si cet article vous a plu, laissez-moi votre adresse e-mail, je vous enverrai d’autres astuces régulièrement !

Les dernières astuces et nouvelles, directement dans ma boîte mail !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Vous pourriez aimer les articles suivants : 


S'affirmer à l'écrit... pas si facile ! Vous est-il déjà arrivé de ne pas savoir

S’affirmer à l’écrit

Réussir mon pitch : 3 techniques pour gérer mon mentalOn s’est toutes un jour demandé

Faire un bon pitch : 3 techniques pour gérer mon mental

Oubliez tout ce que vous croyez savoir sur le pitch de présentationPerdre ses moyens en

Réussir mon pitch

Comment éviter de se faire couper la parole en réunion ? Vous est-il déjà arrivé de

Comment ne plus se faire couper la parole en réunion ?

Imaginez… Nous sommes mi-janvier, vous êtes débordée parce que c’est une période chargée dans votre

Présenter mes vœux comme une pro

Réunion : une introduction dynamique, même en visioLa semaine dernière, comme souvent ces derniers mois,

Comment animer une intro de réunion dynamique ?
>