fbpx

décembre 19, 2020

Présenter mes vœux comme une pro

by Maïka Billard

Imaginez… Nous sommes mi-janvier, vous êtes débordée parce que c’est une période chargée dans votre activité et vous recevez chaque jour des vœux de collègues, client.e.s, partenaires auxquels vous répondez un peu au fil de l’eau en espérant n’avoir oublié personne et sans trop savoir quoi souhaiter… Vous vous contentez donc d’un simple « Bonne année » et puis, hop « c’est bon, ça c’est fait ».
Cette situation vous est familière ? Comment bien présenter mes vœux au travail ?
Bonne résolution avant l’heure : cette année, on prépare nos vœux pour ne pas être prise au dépourvu et présenter autre chose que des vœux bateaux à base de « bonne année, bonne santé » à nos contacts professionnels.

On présente ses vœux, surtout par habitude

Présenter nos vœux, c’est un peu le passage obligé. Quand janvier arrive, on souhaite à tout le monde une bonne année et on reçoit de bons vœux de la part de notre entourage.
C’est une jolie tradition qui marque le début de la nouvelle année, les journées qui rallongent et un certain renouveau… mais c’est aussi parfois un vrai casse-tête.
Comment bien présenter mes vœux ? À qui écrire, quand, quoi souhaiter ? Et puis c’est un peu routinier. Dès qu’on croise quelqu’un, on lui souhaite une bonne année et à la fin on ne sait plus vraiment à qui on a présenté ses vœux. Il y a ceux qu’on ne se souvient pas avoir croisés et à qui on souhaite une bonne année pour la 3e fois et pour qui c’est vexant ; celles qu’on a complètement oubliées (oups !) ; celui à qui on n’a pas écrit un mail depuis 3 ans et qui nous envoie des vœux hyper chaleureux chaque année (gênant) ; celle pour qui on a super bien soigné son message pour faire bonne impression ; celui qui a de gros soucis personnels et à qui on ne sait pas trop bien quoi souhaiter ni comment.

Au travail, la tradition de présenter les vœux n’a pas toujours de sens

Si on ne s’y prépare pas un peu, le moment des vœux peut vite devenir un moment douloureux qui vient s’ajouter à la pile de choses qui encombrent notre cerveau.
Arrive janvier, on s’est fixé de nouveaux objectifs pro et perso, on a plein de nouvelles idées en tête après les fêtes, l’activité reprend sur les chapôs de roues… et on n’a pas franchement le temps de s’occuper de faire nos vœux. Une solution simple et vite expédiée, c’est de faire un joli petit mail bateau avec les formules qui vont bien, copie cachée à tout notre répertoire. Hop, voilà, c’est bon, tout le monde est content !
Comment, j’ai pas bien présenté mes vœux ? L’important c’est que ce soit fait, non ? Hum… non.

Le problème, c’est qu’on est plus en mode automatique qu’autre chose. Janvier = on dit bonne année, on sourit et puis basta. Et pourtant non. Présenter ses vœux, ce n’est pas juste une habitude culturelle.

Professionnellement, c’est aussi une très bonne façon d’entretenir notre réseau et nos amitiés professionnelles.

Utiliser les vœux comme un atout professionnel et humain

Ne plus considérer les vœux comme un temps institutionnel dépassé, c’est déjà une première étape importante.
C’est l’occasion rêvée de ne pas perdre contact avec des personnes dont le quotidien, les dossiers, les changements de postes nous éloignent peu à peu. Le moment idéal pour signifier aux personnes de notre entourage plus ou moins proche professionnellement que non, elles ne sont pas que des numéros sur nos dossiers ou des gens qu’on croise ou croisait en réunion, mais bien des personnes à qui l’on souhaite de belles choses pour l’année à venir.
C’est LE moment de remettre un peu d’humain et d’humanité dans nos agendas remplis où l’on ne se parle que lorsqu’on a un sujet à traiter en commun… surtout après cette année bien étrange qui nous a confinées et forcées aux visio et autres webinaires.
Et puis… quand on sait toute l’importance d’un réseau pour booster une carrière, on ne néglige pas cette formidable opportunité de se rappeler au bon souvenir de notre entourage professionnel, même lointain.

Voyons donc comment bien présenter et surtout bien préparer les vœux !

5 étapes pour présenter mes vœux comme une pro

Étape 1 : Préparez une liste de contacts pro pour vos vœux

Oui, dit comme ça, là tout de suite ça paraît évident… et pourtant c’est moins facile qu’il n’y paraît !
Ça vaut le coup de ressortir nos vieux répertoires (nan, mais j’ai quel âge, moi ?), d’aller faire le tour du carnet d’adresses intégré à notre boîte mail, d’aller scroller un peu dans les fins fonds de nos réseaux sociaux et de faire le tri dans toutes les cartes de visite qui traînent au fond de notre tiroir de bureau. On y (re) découvre parfois des pépites !
« Oooh, mais oui, elle je l’ai rencontrée à cet atelier lors de la conférence annuelle de la Fédération internationale d’aquaponey d’obstacle sur glace, on s’était échangé nos cartes et puis finalement on n’a rien fait… » —> zou, dans la liste des vœux !

Du coup, c’est aussi le moment de mettre à jour votre carnet d’adresses !

Étape 2 : Des vœux par mail ou par courrier ?

Bien, maintenant qu’on a une jolie liste bien à jour… on la divise en 2 catégories :
– Les personnes à qui on enverra des vœux par mail (la majorité, bien souvent. Plus pratique, plus écologique, plus rapide !)
– Les personnes à qui on enverra des vœux « papier ».
Pff, trop ringard le papier ? Eh non, on y revient de plus en plus, c’est une façon de marquer les esprits, parce qu’on en reçoit peu et que ça montre qu’on a pris le temps. Surtout, si la carte est jolie ou originale, elle peut rester affichée sur le mur du bureau pendant quelques semaines…

Étape 3 : Des vœux opportunistes ?

OK OK, je défends que le réseautage c’est un état d’esprit plus qu’un outil et que le rapport humain est fondamental… mais il n’est pas interdit de penser un peu stratégiquement, quand même !

Profitez de cet envoi pour parler de vos projets à venir ou de vos succès de l’année écoulée… par exemple, si vous avez changé de job ou de poste durant l’année, c’est l’occasion de glisser votre nouvelle carte de visite dans votre enveloppe ou de préciser que vos nouvelles coordonnées sont au bas du mail.

Petit conseil bonus : profitez-en pour déterminer s’il y a des personnes à qui il serait préférable d’adresser vos vœux avant les fêtes. Il m’est arrivé une fois de regretter de ne pas avoir pensé à ça avant.
La personne à qui j’écrivais mes vœux était sur le départ dans son entreprise. Elle devait être encore en poste jusqu’en février, et puis finalement, elle est partie en décembre… au moment de lui adresser mes vœux, elle n’était plus là et je ne savais pas où la recontacter. Ce n’est que plusieurs mois plus tard qu’elle a repris contact. Son départ précipité l’avait éloignée de son réseau.

Étape 4 : Quel visuel pour vos vœux ?

Cartes de vœux réelles ou virtuelles, il est plus agréable de recevoir un joli visuel plutôt qu’une carte blanche ou un mail simple.
Si peu d’organismes créent encore de vraies cartes de vœux à leur image, beaucoup d’entreprises ou d’associations créent un visuel spécifique à inclure dans les signatures de mail ou à envoyer pour les vœux. C’est une bonne idée de les utiliser. Si vous êtes entrepreneure, vous pouvez faire faire une carte de vœux à l’image de votre entreprise.

Étape 5 : Évitez les faux pas en présentant vos vœux

Si vous êtes arrivée jusque là dans cet article, l’idée d’envoyer un mail type en copie cachée à tout votre carnet d’adresses ne vous effleure plus… mais il y a d’autres erreurs à éviter :
– Envoyez vos vœux avant le 20 janvier, pour laisser le temps à vos interlocuteur.trice.s de vous répondre.
– Répondez aux vœux que vous recevez (oui, vous n’aurez pas pensé à tout le monde, malgré votre bonne préparation !)
– Personnalisez votre message. L’idée ici c’est de penser à quelques phrases personnelles et de ne pas fêter simplement « Bonne année et tous mes vœux » à tout le monde. Vous pouvez trouver une phrase un peu élaborée pour l’écrire à la plupart des personnes et puis quelques phrases très personnalisées pour les personnes à qui vous souhaitez marquer votre attachement ou intérêt.
– Restez pro, ce n’est pas parce qu’on a dit que c’était un moment chaleureux et humain qu’on va aller souhaiter « plein d’amour et bonne santé » à nos contacts professionnels (encore qu’en ces temps de Covid, la santé est un enjeu partagé !). Préférez des vœux de succès, de projets intéressants et de beaux partenariats, par exemple.

Étape 6 : Présenter ses vœux, ça prend du temps

Faire ses vœux, ça prend du temps et de l’énergie. Faites de la place dans votre agenda pour ça.
Il vous faut quelques créneaux pour la préparation : pour avoir les idées au clair, en matinée c’est bien.
Il vous faudra aussi d’autres créneaux pour la rédaction, la mise sous pli des cartes ou l’envoi des mails ; comme ça demande un peu moins de concentration, juste après le déjeuner, un peu tous les jours de la première semaine, par exemple.

Les vœux, un atout humain, un atout réseau

Voilà, la nouvelle année pourra commencer avec un peu plus de sérénité. Vous aurez certes plein de bonnes ou de mauvaises raisons de courir partout en janvier, mais au moins, vous n’aurez pas le stress de réfléchir à qui vous avez envoyé quoi et quand, pas la sensation d’avoir oublié quelqu’un.
Vous pourrez avoir l’esprit tranquille de ce point de vue là, mais surtout, vous aurez démarré l’année par un acte positif et volontaire, pour réintroduire une dose d’humanité dans vos échanges quotidiens virtuellement connectés.
C’est aussi un premier pas vers l’entretien de votre réseau professionnel. Et peut-être que ces vœux seront l’occasion pour un.e supérieur.e, un.e collègue, un. e client.e ou un. e partenaire de penser à vous pour apporter votre expertise sur un dossier ou une nouvelle opportunité ?
On ne se sait jamais… et c’est aussi ça la magie des fêtes du réseau !

Besoin de poursuivre votre travail de réseautage, cette année ?

Vous avez posé la première pierre pour travailler votre réseau.
Vous souhaitez désormais en apprendre davantage sur l’art du réseautage et les rudiments d’une démarche efficace dans une approche tout à la fois humaine, bienveillante, accessible et pleine de sororité ?

Prenez rendez-vous pour une visio stratégique offerte !

Les dernières astuces et nouvelles, directement dans ma boîte mail !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Vous pourriez aimer les articles suivants : 


Réussir mon pitch : 3 techniques pour gérer mon mentalOn s’est toutes un jour demandé

Faire un bon pitch : 3 techniques pour gérer mon mental

Oubliez tout ce que vous croyez savoir sur le pitch de présentationPerdre ses moyens en

Réussir mon pitch

Comment éviter de se faire couper la parole en réunion ? Vous est-il déjà arrivé de

Comment ne plus se faire couper la parole en réunion ?

Réunion : une introduction dynamique, même en visioLa semaine dernière, comme souvent ces derniers mois,

Comment animer une intro de réunion dynamique ?

8 étapes pour réseauter en confinementVous êtes-vous déjà demandé comment continuer à réseauter, rencontrer du

8 étapes pour réseauter en confinement

Comment élargir mon réseau facilement Vous vous êtes déjà demandé comment élargir votre réseau pour

Élargir mon réseau sans peine
>